La Belgique condamne Facebook pour sa politique sur la vie privée

Nouvelle étape dans le bras de fer qui oppose depuis 2015 Facebook aux autorités belges : la justice belge a ordonné ce vendredi 16 février 2018 à Facebook de cesser de pister les internautes belge sans leur consentement.
Le tribunal de Bruxelles a également ordonné que Facebook supprime toutes les données obtenues de manière illégale.

La commission de protection de la vie privée (CPVP) avait intenté une action en justice contre Facebook Inc., Facebook Ireland Ltd et Facebook Belgium Bvba.
La CPVP a mené une enquête qui démontre que le célèbre réseau social collecte des informations générales sur les internautes. Même si ceux-ci naviguent sur des sites tiers. Selon le tribunal, Facebook fait une utilisation trop intensive de cookies.
Le tribunal a estimé que Facebook n’informait pas suffisamment les utilisateurs du fait qu’elle rassemble des données à leur sujet, de la manière avec laquelle elle utilise celles-ci et combien de temps elle les conserve.
De plus, souligne le tribunal, Facebook ne reçoit pas d’autorisation valable pour collecter et traiter ces informations.
Facebook doit maintenant arrêter de suivre et d’enregistrer les données de navigation des internautes surfant depuis la Belgique jusqu’à ce qu’elle se soit mise en conformité avec la loi belge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *