Facebook passe en mode “open compute”

Facebook, comme Google, Apple et d’autres mastodontes du net, possède une multitudes de serveurs pour pouvoir stocker, gérer, sauvegarder les données de 600 millions de comptes utilisateurs.
Depuis deux ans, Facebook travaille sur une solution maison pour les serveurs et les data-centres. Jeudi 7 avril 2011, Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, a annoncé que l’entreprise donne le coup d’envoi de l’initiative «Open Compute», lancée en partenariat avec des grands noms comme HP, Dell, Intel et AMD.

Facebook dit être parvenu à optimiser son centre de données de Prineville (dans l’Oregon), en réduisant la consommation de 38% et coûte 24% moins cher que la moyenne de l’industrie. Via Open Compute, l’entreprise partage toutes ses spécifications techniques, afin que n’importe quelle startup puisse profiter de l’innovation.

Avec une philosophie voisine du logiciel libre, tout le monde peut également suggérer des modifications pour améliorer l’efficacité. Yahoo et Microsoft ont déjà fait un pas dans cette même direction récemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.